L’essor du téléphone au XIXème siècle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Introduction

Aujourd’hui le téléphone diffuse à vitesse grand V nos communications mais aussi nos photos, nos vidéos et permet de partager une foule d’informations en quelques secondes seulement, tout en autorisant à notre contenu de s’auto-détruire (cf. Snapchat) un peu comme le télégramme au 19ème siècle. Mais il n’en a pas toujours été autant.

Les Grecs ont-ils inventé le téléphone ?

Les Grecs anciens rêvaient d’un dispositif qui permettrait aux gens de parler sur de longues distances sans avoir besoin d’un interlocuteur. Ils ont appelé un tel appareil un «téléphone». L’idée de la communication directe par fil électrique a ensuite été introduite avec l’arrivée du Morse’s Telegraph en 1840. Cependant, même lorsque Bell a finalement inventé le téléphone à haut parleur en 1880, il lui a fallu un certain temps pour trouver un usage commun.

Premiers téléphones début XXème siècle

Premiers téléphones début XXème siècle

Même si son invention avait été anticipée depuis longtemps, elle est arrivée sans un but clair et convenu et a été reçue simplement comme une curiosité. Ce monologue présente l’histoire de l’adoption par la société du téléphone fixe et l’adoption correspondante du téléphone mobile. Il met en évidence les différences et les similitudes de ces histoires, et pose quelques questions intéressantes pour l’industrie mobile d’aujourd’hui.
Ce document présente une comparaison entre le rôle social du téléphone fixe depuis les années 1880 jusqu’à la Seconde Guerre mondiale et le téléphone mobile de nos jours. Deux articles analysent la carte sociale des utilisations du téléphone à la fois dans les premiers jours des téléphones fixes et le téléphone mobile aujourd’hui. Tout d’abord, nous montrons les similitudes et les différences concernant le lancement et l’utilisation des deux appareils.

Qui étaient les 1ers usagers du téléphone ?

Dans les deux cas, la question du téléphone en tant que service de radiodiffusion se pose. Un autre sujet est de savoir qui étaient les premiers utilisateurs et quelles étaient les utilisations appropriées selon l’industrie. Les considérations de l’industrie sur les bons utilisateurs et les utilisations affectent le développement du marché. L’impact du téléphone sur la gestion du ménage et du travail est également présenté. En plus de sa fonctionnalité, le téléphone et son utilisation présente un côté «amusant» - c’est un «jouet électronique». La comparaison expose également les compétences sociales créées par l’utilisation du téléphone, les peurs sanitaires et sociales associées à l’utilisation des appareils, et comment les téléphones sont liés au maintien des liens communautaires et des réseaux sociaux.

L’intérêt est de donner un aperçu de ce qui se passe lorsque de nouveaux services et de nouveaux dispositifs entrent sur un marché. L’évolution des téléphones fixes, les pratiques des utilisateurs, les attitudes, les croyances et les comportements de l’industrie peuvent fournir des informations précieuses sur l’évolution des téléphones mobiles et le lancement de nouveaux services.

Le téléphone : vecteur d’information au XIXème siècle

Depuis les années 1880, le téléphone a été porteur de messages point à point entre des individus et un moyen d’adresse multiple pour des occasions publiques. Les compagnies de téléphone ont diffusé des nouvelles, des concerts ou des bulletins météorologiques à titre de service supplémentaire offert à leurs abonnés afin de rendre l’appareil plus attrayant. Dans quelques cas, des sociétés privées ont été créées, comme le Telefon Hirmondó à Budapest, qui, comme les ancêtres de la radio, diffusait toute une gamme de nouvelles, de conférences, de pièces de théâtre et de musique à leurs abonnés.

La diffusion des nouvelles a également été improvisée dans les lignes de parti, lignes collectives partagées par plusieurs maisons. La prise en compte du téléphone comme support de diffusion coexiste avec son utilisation comme instrument de conversation depuis les années 1880, mais disparaît progressivement avant l’invention de la radio et donc sans concurrencer ce nouveau média. Le public attiré par la plupart des efforts commerciaux pour diffuser par téléphone était peu nombreux. Les usagers provenaient surtout des classes supérieures et le contenu des programmes transmis reflétait leurs goûts et leurs intérêts. Ce n’est que plus tard que l’essor du téléphone est venu.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.